Zappa comix tendance Groucho Marx

| comptes rendus de concerts "Best magazine" |

Comptes rendus de concerts en bandes dessinées pour Best magazine 1972

C‘était peu de temps avant de dessiner pour Best. J’avais vu sur scène Zappa et les Mothers of Invention à L’Olympia en 1968 et 1969, puis le film 200 Motels en 71 ou 72… J’aimais Zappa, sa musique, ses mises en scène, sa critique sociale… Un ami et moi  décidons de faire une parodie du film dans l’esprit MAD. Nous sommes allé la montrer à Wolinski près du square Montholon. Il a apprécié la parodie et les filles du Crazy Horse mais ne pouvait pas publier ce genre d’objet dessiné non identifiable. Fin de l’aventure ! Pas tout à fait, puisque j’allais dessiner des Zappa dans Best et que 43 ans après mes petit camarades de Marsam allaient accueillir ce 201e motel. El sabr gamil comme disent les égyptiens (la patience est belle).

Golo, décembre 2015

 

golo-archive001 golo-archive002 golo-archive003 golo-archive004 golo-archive005 golo-archive006 golo-archive007 golo-archive008

Mothers of Invention – Trouble Comin’ Everyday

 

 

Golo on FacebookGolo on Tumblr
Golo
Golo est né à Bayonne en 1948. Il arrive à Paris en 1968 et commence à faire de la bande dessinée par le biais de reportages sur des concerts de rock pour la revue Best au début des années 70.
Il publie Ballades pour un Voyou, son premier album de bande dessinée en collaboration avec Frank, aux éditions du Square (1979). De cette collaboration naîtront plusieurs récits parus dans les magazines Charlie Mensuel, l’Echo des Savanes, Chic, Pilote, L’Autre Journal, (A suivre)… Ces récits seront édités ensuite par le Futuropolis d’Etienne Robial et Florence Cestac, Dargaud, Casterman.
C’est à (A suivre) qu’il entreprend l’adaptation du livre d’Albert Cossery : Mendiants et Orgueilleux. La découverte de ce livre en 1968 sera décisive dans ses choix de vie. Albert Cossery le mit tout de suite à l’aise en lui donnant son accord, le laissant entièrement libre et répondant à toutes les questions qu’il lui posait…
Après cette plongée dans l’univers de Cossery, il décide de s’installer au Caire où, depuis 1993, il dessine pour la presse locale et réalise des expositions ayant pour thème les rues du Caire, tout en poursuivant son travail de bande dessinée pour des éditeurs français.
Après une exposition rétrospective au Caire « 1974-2014 ,40 ans de dessins sur l’Egypte », il s’embarque pour une nouvelle aventure sur le vaisseau de la Maison des auteurs où il réalise Istrati !, un récit dessiné autour de la vie et de l’œuvre de l’écrivain roumain Panait Istrati.

Laisser un commentaire