Une visite au musée

| Archives photo |

Le 11 février 2016, Jean-Pierre Mercier, historien de la bande dessinée et conseillé scientifique à La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image nous a fait visiter les archives du Musée de la bande dessinée, Angoulême.

Avec Matt Madden, Lucas Varela, Giulia Sagramola, Giorgia Marras, Rayco Pulido, Brahm Revel, Elric Dufau, Pedro D’Apremont, Ana Šetka et notre « Prince Valiant » : Miroslav Sekulic-Struja.

 

On a ainsi pu observer des planches originales d’Hergé (interdit de reproduction), Franquin, Giraud [et] Mœbius, Loustal,  Calvo (beaucoup !), Chaland, Poïvet, J.-P. Pinchon, joost Swarte, Alex Toth, Morris, Uderzo, Bilal, Serge Clerc, Bretecher, André juillard, Al Foster, etc.

Les couleurs de Calvo

 

 

 

 

Alain François on BloggerAlain François on InstagramAlain François on PinterestAlain François on TumblrAlain François on Twitter
Alain François
Alain François est né en 1965. Plasticien (DNSEP obtenu à l’EESI en1992), il va se consacrer une dizaine d’années à la peinture et aux micro-publications avant de passer quinze ans dans la communication institutionnelle. Parallèlement à cette carrière très sérieuse, il écrit. En particulier un blog intimiste, dont les années 2006 et 2007 ont été éditées aux éditions publie.net en 2011.
De 1999 à 2006, il va fonder et animer plusieurs sites internet collectifs, tels que bonobo.net (galerie en ligne), leportillon.com (collectif d’artistes), bonobocomix.com, un éphémère journal de Web-BD, mais aussi créer les premiers sites des éditions ego comme x et de l’An 2.
En 2006, il reprend ses études universitaires et obtient un Master recherche Arts numériques. Depuis, il publie des articles scientifiques dans le cadre du Laboratoire d’Histoire visuelle contemporaine de l’EHESS et scénarise deux projets de bande dessinée avec Elric Dufau et Marine Blandin.
En novembre 2012, Il commence un journal photographique en ligne, projet d’art social au long cours exclusivement réalisé avec un smartphone, qui constitue au fil du temps l’album de la communauté des auteurs de bande dessinée à Angoulême.

Laisser un commentaire