Lutte des corps et chute des classes

| Les livres des auteurs |

gosselin1Lutte des corps et chute des classes
de François Henninger & Thomas Gosselin
édition Apocalypse
janvier 2013
124 pages, N & B
16,5 x 22,5 cm, relié
ISBN 978-2-36731-009-1

« François Henninger et Thomas Gosselin, tous deux par ailleurs auteurs complets, ont commencé ensemble ce feuilleton dans la dernière formule de la revue Lapin. Basé sur des faits historiques réels, faisant intervenir des agents doubles au sein des services secrets britanniques travaillant pour l’avènement d’une société communiste, ce livre pourrait développer une fiction classique, mais l’intrigue et sa mise en scène sont tout le contraire de classiques. Ces espions théorisent autant sur le prolétariat que sur l’homosexualité, le dessin oscille entre minimalisme et extrême hâchurage, les mises en pages sont d’une inventivité qui transforment cette fiction en prétexte. L’enjeu de cette bataille secrète devient celui de la bande dessinée dans laquelle nous sommes plongés, la désagrégation du signe correspondant à celle de l’univers connu. Que ce soit l’époque de la guerre froide ou le monde d’aujourd’hui, Lutte des corps et chute des classes semble nous donner une illustration de la fin de l’Histoire, avec un humour et un modernisme rares. »

http://www.lapo.fr/livres/lutte-des-corps-et-chute-des-classes

Thomas Gosselin
Thomas Gosselin est né en 1979 en Angleterre d’une mère irlandaise et d’un père français. Il a fait la maternelle en Italie et les Beaux-Arts à Angoulême. Il ne dessine pas toujours ce qu’il pense mais il écrit ce qu’il dessine, et il aime bien que ça se déroule ailleurs que là où il est ("Sept milliards de chasseurs-cueilleurs" et "Au Recommencement" chez Atrabile, "Les Héros avancent masqués", éditions la Cinquième Couche). Si parfois il écrit pour d’autres ("Lutte des corps et chute des classes", dessiné par François Henninger, à l’Apocalypse), à l’occasion il fait aussi des illustrations ("Ma Tante est épatante", écrit par Gladys Marciano, aux éditions du Rouergue). En ce moment, il vit à Montreuil et s’imagine des récits de voyage qui ne seraient surtout pas des carnets, en superposant différentes projections cartographiques pour travailler sur les zones intermédiaires qui apparaissent dans les lieux flous abandonnés aux fantômes ("Blackface Babylone", chez Atrabile).
François Henninger
François Henninger est né en 1984 à Thann dans le haut-Rhin. Très jeune, il se voit obligé de porter des lunettes, il se met donc à s'intéresser de près à la bande dessinée. Au 21ème siècle il part à Angoulême, où il rencontre d'autres personnes qui portent des lunettes (ou pas). Il tente alors (et toujours encore) de faire de la bande dessinée pour de vrai. Il participe à plusieurs collectifs qui veulent bien de lui, et publie quelques ouvrages seul ou accompagné.
Aujourd'hui il écrit ce texte à Clermont-Ferand.


bibliographie

- Lutte des corps et Chute des classes, AVEC Thomas Gosselin, éditions l'Apocalypse, 2013
- Un novembre (journal), éditions Anathème, 2011.
- Cent mètres carrés, éditions Warum, 2008. acheter

Collectifs

- Légendes du voyage, éditions Na, 2013.
- DMPP, n°3,5,6,9,10,11.
- Grumeaux, n°2
- Moulin à Vent, n°1,2,3.
- Lapin, n°39 à 44
- Entre, reste.
- Modern Spleen, n°3
- Le Mouchoir, n°1,2,3.
- Pré carré, n° 5
- Vitriol, n°1
- Le Coup de Grâce, éd. la 5ème couhe.
- Bévue, n°6, 7.
- Dérive urbaine, n°6
- Garder le secret jusqu'à la mort numéro un.

et aussi :

Spirou et fantasio au musée des pipes, avec Lucas Méthé.

Laisser un commentaire