Le ravissement de l’éditorialiste

Ce site a officiellement 17 jours à l’heure où je poste cet édito. 17 jours ? Quand je vois tout ce qu’il y a déjà à voir et à lire,  je devrais peut-être m’inquiéter ? Non ? En 17 jours seulement ? Mais plutôt que céder à la panique, j’ai plutôt envie de me laisser ravir par l’esprit, la beauté, et par — terme désuet — « la variété » de l’ensemble. Et comme si ça ne suffisait pas, nous avons appris hier que plusieurs livres de nos potes sont en sélection officielle du Festival de la bande dessinée d’Angoulême 2016, dont « La Renarde » de  Marine Blandin et Sébastien Chrisostome, un pur chef-d’œuvre d’humour en strip, ce genre majeur de la bande dessinée, et le bijou noir de Mai Li Bernard : « Mortelle vinasse » ! Mai Li Bernard, Marine Blandin et Sébastien Chrisostome, trois personnes qu’on aime et qui le méritent bien ! (d’être sélectionnés… L’amour n’a rien à voir avec le mérite)

selection

Alain François on BloggerAlain François on InstagramAlain François on PinterestAlain François on TumblrAlain François on Twitter
Alain François

Alain François est né en 1965. Plasticien (DNSEP obtenu à l’EESI en1992), il va se consacrer une dizaine d’années à la peinture et aux micro-publications avant de passer quinze ans dans la communication institutionnelle. Parallèlement à cette carrière très sérieuse, il écrit. En particulier un blog intimiste, dont les années 2006 et 2007 ont été éditées aux éditions publie.net en 2011.

De 1999 à 2006, il va fonder et animer plusieurs sites internet collectifs, tels que bonobo.net (galerie en ligne), leportillon.com (collectif d’artistes), bonobocomix.com, un éphémère journal de Web-BD, mais aussi créer les premiers sites des éditions ego comme x et de l’An 2.

En 2006, il reprend ses études universitaires et obtient un Master recherche Arts numériques. Depuis, il publie des articles scientifiques dans le cadre du Laboratoire d’Histoire visuelle contemporaine de l’EHESS et scénarise deux projets de bande dessinée avec Elric Dufau et Marine Blandin.

En novembre 2012, Il commence un journal photographique en ligne, projet d’art social au long cours exclusivement réalisé avec un smartphone, qui constitue au fil du temps l’album de la communauté des auteurs de bande dessinée à Angoulême.


Laisser un commentaire