La Reverte

| Récits courts |

TAVERNE00-webla-taverne-des-souvenirs-imaginairesL’histoire qui suit a été pré-publiée dans (à suivre) en septembre 1991, accompagnée d’un texte d’Yvan Audouard. Elle est le premier épisode de « La taverne des souvenirs imaginaires » . Depuis 1985, j’accumulais documentation, notes et croquis en voyageant régulièrement en Espagne. La véritable construction de la bande dessinée commença après l’achèvement de « Mendiants et Orgueilleux », en décembre 1989. L’exigence de la rédaction d'(à suivre) était des épisodes qui puissent être lus comme des histoires complètes car les passages dans la revue seraient irréguliers. Il y eut 5 épisodes entre septembre 1991 et mai 1993. Il n’y eut pas d’album, Casterman trouvant finalement le sujet peu consensuel. Dix ans plus tard, grâce aux éditions Sketch, une version en noir et blanc verra le jour.

Golo • novembre 2015

La Reverte

TAVERNE001-web TAVERNE002-web TAVERNE003-web TAVERNE004-web TAVERNE005-web TAVERNE006-web TAVERNE007-web TAVERNE008-web TAVERNE009-web TAVERNE010-web TAVERNE011-web TAVERNE012-web TAVERNE013-web TAVERNE014-web TAVERNE015-web TAVERNE016-web TAVERNE017-web TAVERNE018-web TAVERNE019-web TAVERNE020-web

TAVERNE021-web

le dossier « Rênes de l’arène » du  (à suivre) de septembre 1991

TAVERNE023-web TAVERNE024-web TAVERNE025-web TAVERNE026-web TAVERNE027-web

 

études

 

Golo on FacebookGolo on Tumblr
Golo
Golo est né à Bayonne en 1948. Il arrive à Paris en 1968 et commence à faire de la bande dessinée par le biais de reportages sur des concerts de rock pour la revue Best au début des années 70.
Il publie Ballades pour un Voyou, son premier album de bande dessinée en collaboration avec Frank, aux éditions du Square (1979). De cette collaboration naîtront plusieurs récits parus dans les magazines Charlie Mensuel, l’Echo des Savanes, Chic, Pilote, L’Autre Journal, (A suivre)… Ces récits seront édités ensuite par le Futuropolis d’Etienne Robial et Florence Cestac, Dargaud, Casterman.
C’est à (A suivre) qu’il entreprend l’adaptation du livre d’Albert Cossery : Mendiants et Orgueilleux. La découverte de ce livre en 1968 sera décisive dans ses choix de vie. Albert Cossery le mit tout de suite à l’aise en lui donnant son accord, le laissant entièrement libre et répondant à toutes les questions qu’il lui posait…
Après cette plongée dans l’univers de Cossery, il décide de s’installer au Caire où, depuis 1993, il dessine pour la presse locale et réalise des expositions ayant pour thème les rues du Caire, tout en poursuivant son travail de bande dessinée pour des éditeurs français.
Après une exposition rétrospective au Caire « 1974-2014 ,40 ans de dessins sur l’Egypte », il s’embarque pour une nouvelle aventure sur le vaisseau de la Maison des auteurs où il réalise Istrati !, un récit dessiné autour de la vie et de l’œuvre de l’écrivain roumain Panait Istrati.

Laisser un commentaire