Golo & Frank « look clope » 1981

| Archives photo |

couv-special-tabacEn novembre 1981 paraît un numéro spécial tabac de l’Echo des Savanes, chose impensable aujourd’hui ! Au début du magazine, une double page de photographies des dessinateurs au titre évocateur : « look clope ». Le photographe n’est pas crédité dans le journal. Parmi ces photographies, celle de Golo et Frank :

echo-photos-golo-frank

 

Les portraits de gauche à droite : Pichard, Keleck, Cestac, Golo et Frank, Nicollet, Lucques, Denis, Got, Bignon, Rochette et Margerin, Solé, Forest et Dany.

echo-photos-2

Golo on FacebookGolo on Tumblr
Golo
Golo est né à Bayonne en 1948. Il arrive à Paris en 1968 et commence à faire de la bande dessinée par le biais de reportages sur des concerts de rock pour la revue Best au début des années 70.
Il publie Ballades pour un Voyou, son premier album de bande dessinée en collaboration avec Frank, aux éditions du Square (1979). De cette collaboration naîtront plusieurs récits parus dans les magazines Charlie Mensuel, l’Echo des Savanes, Chic, Pilote, L’Autre Journal, (A suivre)… Ces récits seront édités ensuite par le Futuropolis d’Etienne Robial et Florence Cestac, Dargaud, Casterman.
C’est à (A suivre) qu’il entreprend l’adaptation du livre d’Albert Cossery : Mendiants et Orgueilleux. La découverte de ce livre en 1968 sera décisive dans ses choix de vie. Albert Cossery le mit tout de suite à l’aise en lui donnant son accord, le laissant entièrement libre et répondant à toutes les questions qu’il lui posait…
Après cette plongée dans l’univers de Cossery, il décide de s’installer au Caire où, depuis 1993, il dessine pour la presse locale et réalise des expositions ayant pour thème les rues du Caire, tout en poursuivant son travail de bande dessinée pour des éditeurs français.
Après une exposition rétrospective au Caire « 1974-2014 ,40 ans de dessins sur l’Egypte », il s’embarque pour une nouvelle aventure sur le vaisseau de la Maison des auteurs où il réalise Istrati !, un récit dessiné autour de la vie et de l’œuvre de l’écrivain roumain Panait Istrati.
frank
Frank (Frank Reichert) est scénariste de bande dessinée et traducteur de polars. Comme traducteur, il collabore depuis la fin des années 90 avec les éditions du Masque (Don Winslow & Robert B. Parker entre autres) ainsi que Rivages (Kinki Friedman). Avec ces mêmes éditions Rivages, il traduit les œuvres de Charles Monroe Schultz, scénariste et dessinateur de comic strips (père de Charlie Brown). Pour Gallimard, il a traduit notamment "Ringolevio" d'emmett Grogan.

Sous le pseudonyme de Frank, il scénarise pour Golo : "Ballades pour un voyou" 1979, "le bonheur dans le crime" 1982, "Rampeau!" 1982 à 1987, "Same player shoots again" 1982, la série "les Noces d'argot" 1983 à 1985, "Nouvelles du front" 1985, "La variante du dragon" 1989. Avec Baudoin au dessin : "Avis de Recherche" 1985, "La danse devant le buffet" 1985, "Théâtre d'ombres" 1987, "La croisée" 1988. Avec Daniel Goossens, "Diacetylmorphine" 1984, avec Jeanne Puchol, "Machine, célibataire" 1988, et avec Nicolas Wintz, "Victimes" en 1989… Il a aussi traduit "La famille Illico" pour Hachette et "Goldberg" pour Futuropolis 1984.

Laisser un commentaire