A vrai dire je ne sais pas encore aujourd’hui, revenu à des temps sinon meilleurs, du moins réajustés à mes vrais mesures, comment ce fut possible, une manœuvre aussi incertaine et parfaitement ajustée. Ceux qui ont eu l’occasion de traverser les écluses du canal de Panama en cargo ou même, plus près d’ici, celles du canal du Midi du côté de Béziers sur une péniche, comprendront peut-être un peu.

david domitien duquerroigtdavid domitien duquerroigt

david domitien duquerroigt

Amoureux de la Catalogne, david domitien duquerroigt y vit maintenant un peu retiré du monde. S'il a côtoyé une partie de sa vie, avant la chute du mur de Berlin, les attachés culturels us ou soviets, sans avoir autant qu'eux l'air d'un espion, c'est que à côté de ses contes utopiques, caché derrière les ronds de jambes de ses représentations diplomatiques, il s'est donné pour tâche d'écrire secrètement l'histoire compliquée de Dio Darko Brac, l'agent de la délégation de la défense extérieure, détaché auprès de la section ne figurant sur aucun organigramme de la direction des affaires étrangères non élucidées. La nouvelle histoire que ddd met en route après son blog ayant pour siège la gare de Perpignan sur le Nouvel Obs et son essai de raconter sa vie ou son ultramort sous la Maison Carrée de Nîmes, est celle, amicale et nostalgique de la rencontre avec le fils de Dio, un jeune homme tranquille. Mais voici tout à coup que ddd se retrouve à nouveau, aux approches de la maison Carrée, dans son archi-dessous envahi par les eaux après être passé par le fond de son jardin . . . pour une nouvelle aventure bionico-sf.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.