Catégorie : théorie/histoire

Cet article est le résultat de ma recherche dont le but était de mieux comprendre l’évolution graphique d’Hergé, de ses débuts jusqu’à son influence de l’art chinois via son ami Tchang Tchong-jen. Il est aussi un pas supplémentaire dans mon approche tendant à lier la ligne claire et le japonisme. La majorité des citations d’Hergé […]

Lire la suite

Je vais vous parler d’une erreur qui traîne depuis 55 ans aux éditions Dupuis ! La Corne de Rhinocéros est le 6e album des aventures de Spirou et Fantasio par André Franquin. L’histoire fut publiée dans le journal du même nom du no 788 au no 797, en 1953 et en 1955 elle paraîtra en album. L’erreur […]

Lire la suite

En 1968, Lucky Luke quitte Spirou pour Pilote : après Red Ryder puis Jerry Spring, c’est aux côtés de Blueberry qu’il galopera désormais. À première vue, les points communs entre le cow-boy solitaire de Morris et le militaire indiscipliné de Charlier & Giraud sont moins évidents qu’avec le Cavalier Rouge d’Harman ou le caballero andante de […]

Lire la suite

Traducción Tamyris y Enigm En la larga historia de los cómics Disney hechos en Italia, Patomas es uno de los personajes más fascinantes. Como recordatorio, Patomas – Paperinik en VO – es la versión superheroica de Donald. Solo Ungenio Tarconi, que le proporciona artilugios de todo tipo, conoce la verdadera identidad de este superhéroe enmascarado que […]

Lire la suite

S’il y a un cow-boy de papier dont les liens avec Lucky Luke sont évidents, c’est bien Jerry Spring. Les deux séries ont cohabité dans Spirou de 1954 à 1966, et les deux dessinateurs se connaissaient bien : Jijé avait été une espèce de tuteur professionnel pour Morris à l’époque de la « bande à quatre », […]

Lire la suite

En guise de conclusion de ce panorama, penchons-nous sur l’ultime publication de Morris, l’année suivant sa mort le 16 juillet 2001. Gangster academy Par pure coïncidence, La Légende de l’Ouest a un titre emphatique qui convient bien à un album posthume. Un titre que n’aimait d’ailleurs pas Vittorio Leonardo, qui avait proposé une quinzaine d’idées […]

Lire la suite

Cet article est la traduction française de « Stand Up, Comics! » article original en anglais d’Aniruddha Sengupta publié le 21 juillet 2018 sur le site Torch Light Une décennie de roman graphique indien [dropcap]I[/dropcap]l est difficile de comprendre pourquoi notre père, fonctionnaire et bourgeois moyen de Bengali, tenait tant à nous faire découvrir Amar Chitra Katha (ACK) (classique de la […]

Lire la suite

En 1997, O.K. Corral n’est certes pas un des meilleurs albums de Lucky Luke. Il est difficile de prétendre que Morris est encore dans ses grands jours lors de sa réalisation. Pourtant, dans ses jeux de miroirs, c’est une aventure atypique qui ne manque pas d’intérêt. Fréquence nostalgie C’est d’abord une tentative de retour aux […]

Lire la suite

Le Klondike, paru en 1996, est l’un des rares albums du Lucky Luke dernière période à sortir du lot : un thème original, un scénario avec un véritable enjeu narratif, et beaucoup de bonnes intentions, malheureusement en partie contrariées par le traitement graphique minimaliste et les remaniements effectués par Morris. Yann au scénario L’année précédente, c’est […]

Lire la suite

[dropcap]E[/dropcap]n 1991, Lucky Luke est partout. À la télé, pour une nouvelle série de dessins animés réalisée par le studio angoumoisin IDDH. Au cinéma, sous les traits de Terence Hill, dans un film live annoncé pour décembre. Et surtout, après 3 ans d’absence, en librairie : un nouvel album, tiré à plus d’un demi-million d’exemplaires, paraît […]

Lire la suite

Au milieu des années 80, la locomotive Lucky Luke roule à toute vapeur. Le dernier album paru, La fiancée de Lucky Luke, a très bien marché ; dans la foulée, son scénariste Guy Vidal prépare des histoires courtes pour la presse, en collaboration avec Claude Klotz et Jean-Louis Robert. Quant à Fauche & Léturgie, qui avaient […]

Lire la suite

Histoire originale que celle de la gestation de La Fiancée de Lucky Luke, un album à grand succès dont personne ne voulait assumer l’écriture. A la recherche de Sir Francis En 1980, Georges Dargaud voit les rangs s’éclaircir autour de lui : René Goscinny est mort en le vouant aux gémonies, et Albert Uderzo comme […]

Lire la suite