Catégorie : Le miroir de David

La procrastination, ici, passe par le lit de Popo. Je n’ai pas eu le courage d’affronter la haute cime, ses vents, son froid, et j’ai laissé la pesanteur glisser mon corps vers plus bas, jusqu’à la chambre de Popo.  Il faudra bien remonter, oui, bien obligé, et sûrement que je me maudirais alors d’être descendu et de […]

Lire la suite

Dans mon dernier rêve, quelqu’un, une silhouette floue, masculine sans certitude, se demandait s’il devait « rester un métapersonnage », il disait ça comme ça, et plus loin, ailleurs, comme « l’homme qui ment », glissait dans mon oreille, ou une oreille de quelqu’un d’autre, ou comme détachée de moi, se penchant sur cette oreille-concept : « il faut parfois savoir […]

Lire la suite

Une tempête soudaine effaça tout. Plus de suspicion, plus d’enquêtes, plus de paranos, plus rien. La tempête, ici, remplaçait tout, écrasait tout, transformait les humains en minuscules termites apeurés. Termite, donc, je restais ce mauvais temps là claquemuré dans une cellule ancienne et très reculée de mon étrange château. Maîtrisant les techniques de traitement post-traumatique, […]

Lire la suite

Je fus fort surpris quand Chang me fit savoir qu’il souhaitait me revoir. Me revoir ? Ha ? Oui. Bon… Quand ? Où ? Je vis dans cet appel providentiel l’occasion de briser mon obsession d’alors. Depuis le rendez-vous raté, je ne pensais qu’à une seule chose : L’odeur ! Je n’avais pas posé LA question. Son odeur ! L’odeur de cette Yétie […]

Lire la suite

Je ne sais pas si je vais vous dire la vérité. Je crois que c’était un désir de liberté. Oui, un immense désir de liberté. Un désir d’air. Une pulsion de libération, une fuite. Un échouage,  un « naufrage en altitude », me disent mes camarades locaux et narquois. De quoi as-tu peur ? me disent-ils parfois Qui […]

Lire la suite

[dropcap]C[/dropcap]ette nuit, j’ai rêvé du yéti. Hum… Je… Je crois bien que c’était une femelle. On considère parfois qu’il faut au moins 500 individus pour conserver le potentiel génétique d’une espèce. Alors quoi ? Il y aurait au moins 500 yétis furtifs autour de moi, là et plus loin vers l’Est ? Pourquoi pas ? Après tout, la […]

Lire la suite

[dropcap]S[/dropcap]ur ce versant oriental de l’Himalaya, à l’aplomb exact de la Nanda Devi, grand miroir minéral qui projette sur ma nuque le narcissique reflet d’une déesse narquoise, je me disais que je pourrais toujours planter du riz, un jour, plus loin dans la vallée, en contrebas de cette lamaserie abandonnée parcourue de fantôme de bonzes dorés […]

Lire la suite