Auteur : Alain François

Alain François est né en 1965. Plasticien (DNSEP obtenu à l’EESI en1992), il va se consacrer une dizaine d’années à la peinture et aux micro-publications avant de passer quinze ans dans la communication institutionnelle. Parallèlement à cette carrière très sérieuse, il écrit. En particulier un blog intimiste, dont les années 2006 et 2007 ont été éditées aux éditions publie.net en 2011. De 1999 à 2006, il va fonder et animer plusieurs sites internet collectifs, tels que bonobo.net (galerie en ligne), leportillon.com (collectif d’artistes), bonobocomix.com, un éphémère journal de Web-BD, mais aussi créer les premiers sites des éditions ego comme x et de l’An 2. En 2006, il reprend ses études universitaires et obtient un Master recherche Arts numériques. Depuis, il publie des articles scientifiques dans le cadre du Laboratoire d’Histoire visuelle contemporaine de l’EHESS et scénarise deux projets de bande dessinée avec Elric Dufau et Marine Blandin. En novembre 2012, Il commence un journal photographique en ligne, projet d’art social au long cours exclusivement réalisé avec un smartphone, qui constitue au fil du temps l’album de la communauté des auteurs de bande dessinée à Angoulême.

Début 2018, l’atelier de sérigraphie « les mains sales » nous a proposé de réaliser une collection de sérigraphies d’une sélection d’auteurs ayant participé à Marsam. Cette série de 32 sérigraphies a été exposée à la Cité Internationale de la bande dessinée et de l’image de janvier à mai 2019 et scénographiée par Mai Li Bernard. Les […]

Lire la suite

Appel à candidatures – Résidence de Gurnah (Egypte) Novembre – Décembre 2019 Nature : Résidence de création – ExpositionDiscipline : Bande dessinéeDurée : 2 moisDestination : — Auteurs et dessinateurs de Nouvelle-Aquitaine. — Auteurs et dessinateurs internationaux résidant ou ayant résidé à la Maison des auteurs d’Angoulême (Cité internationale de la bande dessinée et de l’image) Description À l’invitation du dessinateur français Golo, l’Association […]

Lire la suite

« De l’autre côté » est la suite et la seconde époque du « Miroir de David » publié ici en feuilleton. Épisode Illustré par Elric. Des ados des deux sexes, nus et athlétiques, tombent d’un immense surplomb en poussant des cris. Ils se réceptionnent souplement et courent, bondissent de rocher en rocher. L’horizon est vaste, d’une montagne large et haute, s’évasant […]

Lire la suite

Déjà qu’un souvenir : Cette petite phrase d’une des dernières lettres codées de David me tournait dans la tête jusqu’à la nausée. « Crawler dans l’eau des cataclysmes » m’était revenu comme ça, comme un flash glacé, comme on ne sait jamais le pourquoi d’une réminiscence, tout surpris de sa pertinence, de la pertinence de notre saloperie d’inconscient. « Crawler […]

Lire la suite

Juste nos chevilles qui se tordent sur ces caillasses dures comme du métal, et rien. Nous marchons en silence, lentement, pesamment, attendant ce moment du petit affolement instinctif, ce moment où l’on se dit qu’on ne pourra plus aller plus loin et qu’on aura plus l’énergie de revenir… C’est évidement faux et pourtant ça trompe […]

Lire la suite

Je n’aurais pas l’occasion de m’appesantir sur l’élytre de Ténébrion Omophlus lepturoides ramené du cœur de la montagne. Un message codé sonne, me lave des mystères pariétaux, me balance dans le reste du monde qui existe encore. Chang veut me revoir. C’est un piège, j’en suis sûr, il veut m’éliminer, j’en suis sûr, aussi sûr […]

Lire la suite

C’était extrêmement simple. Il aurait suffi de scanner la montagne, ici, là, juste là, selon cet angle-là, pour découvrir un incroyable réseau de galeries souterraines partant du dos du monastère et s’enfonçant dans les profondeurs. Mais comment aurais-je pu deviner qu’une telle chose existait ? On ne trouve que ce qu’on cherche, et je n’avais aucune […]

Lire la suite

J’ai trouvé une lettre de Pénélope. L’ultime, dit-elle. Étrange. Je ne l’ai lu que très superficiellement, car je l’ai découverte au matin dans les gravats nouveaux du petit tremblement de terre qui a failli m’ensevelir une bonne fois pour toutes. Mon domaine ruiné ne s’en trouve pas arrangé. J’en fais le tour pour estimer les dégâts, […]

Lire la suite

Le 3 mai 2017, quelques auteurs de marsam ont participé (comme organisateurs, intervenants, où simples participants) à une journée d’étude organisée par les étudiant.e.s du master bande dessinée de l’Eesi Angoulême et encadré par leur professeur Lambert Barthélémy sur le thème des formes modernes de l’imaginaire médiéval en bande dessinée. Cette journée était hébergée par La Cité internationale […]

Lire la suite

Demain attendra. Pour l’instant, longtemps,  longtemps avant la nuit qui attend demain : je me revois rentrer avec David dans le hall de cet Hotel de la Riviera, mélange de vieux et de neuf dans le plus improbable goût français fin XXe. (Nous revenions de cette fameuse soirée dans une villa luxueuse accrochée sur le rocher […]

Lire la suite

Noir, sommeil profond. Corps fondu dans la masse de la montagne, mon esprit parcourt les pentes, inquiet. Je dors dans la chambre du modem. Au cœur de la nuit, l’arrivée d’un message crypté me réveille. Le voyant lumineux s’est subitement mis à palpiter, révélant les restes de l’antique fresque ornant le mur. Une grande scène […]

Lire la suite

Je suis un leurre. Comme nager dans un océan d’acide. Ce sentiment d’insécurité, depuis que j’ai visionné les vidéos de Chang se faisant mettre, remettre, contremettre, entremettre, surmettre… Rien à voir avec le cul. Je m’en fous des petits plaisirs de Chang. Non, au hasard des dizaines d’heures de crispation ridicule de sa face au […]

Lire la suite