AH!NANA le sommaire

| théorie/histoire |

Je suis l’un des rares et heureux possesseurs des 9 numéros de  AH!NANA journal de bande dessinée féministe diffusé de 1976 à 1978 et très rapidement censuré. Et ça fait très longtemps que je veux publier l’intégral des scans du sommaire du journal AH!NANA sur le web ! Oui, ça fait si longtemps qu’il a fallu que je réenregistre les premiers JPG  trop petits et donc plus au standard du web actuel.

Je voulais initialement publier ces sommaires dans le cadre de mon blog sur le portail «Culture visuelle» pensant à quelques ami(es) du Laboratoire d’Histoire visuelle contemporaine de l’EHESS. Mais aujourd’hui, je me sens obligé de publier ici et maintenant, sur Marsam, poussé par une actualité un peu navrante : Le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême propose en 2016 de choisir son grand prix parmi 30 auteurs exclusivement mâles…

ahnana1

Vous pouvez feuilleter le N°1 de AH!NANA sur le site de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’imagesommaire1

ahnana2

sommaire2

ahnana3

sommaire3

ahnana4

sommaire4

ahnana5

sommaire5

ahnana6

sommaire6

ahnana7

sommaire7

Ahnana8

sommaire8

ahnana9

sommaire9

fiche wikipedia du journal AH!NANA

Alain François on BloggerAlain François on InstagramAlain François on PinterestAlain François on TumblrAlain François on Twitter
Alain François

Alain François est né en 1965. Plasticien (DNSEP obtenu à l’EESI en1992), il va se consacrer une dizaine d’années à la peinture et aux micro-publications avant de passer quinze ans dans la communication institutionnelle. Parallèlement à cette carrière très sérieuse, il écrit. En particulier un blog intimiste, dont les années 2006 et 2007 ont été éditées aux éditions publie.net en 2011.

De 1999 à 2006, il va fonder et animer plusieurs sites internet collectifs, tels que bonobo.net (galerie en ligne), leportillon.com (collectif d’artistes), bonobocomix.com, un éphémère journal de Web-BD, mais aussi créer les premiers sites des éditions ego comme x et de l’An 2.

En 2006, il reprend ses études universitaires et obtient un Master recherche Arts numériques. Depuis, il publie des articles scientifiques dans le cadre du Laboratoire d’Histoire visuelle contemporaine de l’EHESS et scénarise deux projets de bande dessinée avec Elric Dufau et Marine Blandin.

En novembre 2012, Il commence un journal photographique en ligne, projet d’art social au long cours exclusivement réalisé avec un smartphone, qui constitue au fil du temps l’album de la communauté des auteurs de bande dessinée à Angoulême.


Laisser un commentaire