4 portraits pendant la Comédie du livre 1999

| Archives photo |

Ces portraits photographiques de Caroline Sury, Fabrice Neaud, Pakito Bolino et  Willem ont été réalisé à l’occasion de la « Comédie du livre » de Montpellier en avril-mai 1999

Valérie Berge on BloggerValérie Berge on InstagramValérie Berge on Tumblr
Valérie Berge

Valérie Berge est née le 1er mai 1963 à Rochefort. Après avoir fait Sciences-Po Lyon et une école de journalisme à Bordeaux, elle travaille quelques années dans la com’ institutionnelle avant de changer de cap.

Radicalement.

Elle se saisit alors de la photographie comme moyen d’expression et travaille en argentique, un Noir et Blanc au contraste rude et au grain dominant, des images qui parlent d’elle, sans concession.


Dans les années 90 elle commence à fréquenter régulièrement les salons et festivals de BD avec ses amis du milieu « indé ». Elle découvre cet univers, rencontre des auteurs et les photographie. Ces portraits seront publiés dans la revue Jade entre 1997 et 2000.


Avec Ambre et Lionel Tran, elle participe à la création du Journal d’un loser et d’Une trop bruyante solitude, parus chez 6 Pieds sous Terre. Ensemble ils créeront les éditions TerreNoire à Lyon. Elle y fait son premier livre en soixante exemplaires avec des tirages photos Noir et Blanc collés sur des pages photocopiées.


Dix ans plus tard : entrée dans l’ère numérique. La couleur, la dématérialisation des images, les nouveaux usages de la création et des échanges, ça fait beaucoup à digérer. Mais elle y arrive.


Aujourd’hui elle anime des ateliers de pratique artistique liés à l’image, s’exerce aux procédés anciens, et continue à alimenter ses séries photographiques intimistes et assez sombres régulièrement diffusées sous forme d’expositions, et de publications en petite édition.


Laisser un commentaire